Facebooktwitter

Le Wallaby des Rochers, le prince des rocailles Australiennes

Le Wallaby des Rochers ou pétrogale d’Australie occidentale fait partie de la famille des marsupiaux macropodes et vit en Australie occidentale.

Cette petite espèce mesure seulement 50 cm de haut. Elle possède un poil ras pour éviter les coups de chaud causés par les hautes températures. On reconnaît le Wallaby des Rochers grâce à ses flancs noirs, ses pattes jaunes orangées et sa queue en pinceau rayée noire. C’est une espèce herbivore qui se nourrit essentiellement d’herbe, de tiges et de feuilles de plantes riches en eau et en graisses.

 

Le petit prince des rochers

wallaby

Comme le nom « Wallaby des Rochers » l’indique il se trouve dans les milieux rocheux de l’Australie occidentale. Il apprécie les zones arides à semi-arides, où il profite de la fraîcheur des grottes et des failles rocheuses. Les Wallaby des Rochers dépendent beaucoup de l’abondance végétale et de la pluviométrie. En période de sécheresse la population diminue brutalement et les naissances reprennent quand les pluies redeviennent abondantes.

Les Wallabies des Rochers sont des animaux très sociaux. Ils vivent regroupés en communauté au sein de colonie pouvant compter de 10 jusqu’à 100 individus. Les différentes colonies vivent souvent très éloignées les unes des autres.

Lorsque le wallaby franchit une crevasse d’un bond, sa longue queue touffue lui sert de balancier et l’aide à maintenir son équilibre. Il peut ainsi sauter jusqu’à 4 mètres.

 

Un marsupial menacé par des ennemis naturels

wallaby

Auparavant, le Wallaby des Rochers était chassé pour sa fourrure et sa chair. Aujourd’hui, les trappeurs ne sont « heureusement » attirés que par des animaux aux fourrures chatoyantes. La fourrure du Wallaby étant plutôt terne, elle n’attire plus vraiment les braconniers. Aujourd’hui, il souffre surtout de la destruction croissante de son espace vital. L’habitat naturel des Wallabies des Rochers est détruit au profit de l’élevage d’ovins, de la surexploitation agricole mais aussi de l’industrie. Les incendies de forêts ou de brousse sont également de véritables fléaux dans cette région.

Le Wallaby est également menacé par l’arrivée d’ennemis naturels dans son environnement. Au 19ème siècle les renards ont été introduits en Australie et ont décimé des populations de petites espèces. L’espèce doit aussi lutter contre le bétail, les chèvres sauvages et les lapins sur le plan de l’alimentation. La prolifération de bétail sur leurs terres entraîne une désertification de leur zone naturelle, ce qui les pousse à chercher leur nourriture hors de leur habitat naturel.

Il ne reste que 2 colonies de Wallaby des Rochers en Nouvelle-Galles du Sud, séparées de 10 km environ. L’espèce est considérée en danger sérieux d’extinction dans cet État. Il est inscrit comme « Vulnérable » à l’EPBC (Environment Protection and Biodiversity Conservation) Act de 1999 du gouvernement Australien et « Presque menacé » sur la Liste rouge de l’UICN.

 

 

Replantation et clôture de son territoire pour mieux le protéger

 

wallaby

 

La WWF apporte son soutien aux organisations de protection australienne dans leurs actions de suivis des populations de Wallabies, de protection et de reconstitution de l’espèce .

Grâce à la WWF Les Wallaby des Rochers évoluent dans la réserve naturelle de Nangeen Hill. En 2013 cette dernière a bénéficié de la construction d’une clôture anti-prédateurs afin de luter contre les ennemis naturels du Wallaby ainsi que ceux qui ont été introduits.

En 2014, des travaux de revégétalisation ont été initiés au sein de la réserve naturelle afin de remédier aux problèmes de surpatûrages.

 

Anecdote

Le nom latin du Wallaby des Rochers, « Petrogale lateralis« , signifie « belette de roche au visage remarquable ». Pourtant ces petits animaux attachants ne ressemblent en rien à une belette et ne leur sont pas apparentés, même de loin.

 

Passionnée des animaux domestiques et sauvages, sensible aux questions environnementales et à la protection de notre planète, l’équipe de Nidoo vous présente chaque mois une espèce en voie de disparition à protéger. A retrouver sur le blog de Nidoo.

 

Illustration par Alice Trichelieu

 

Coline de Nidoo.

 

wallaby

 

Commentaires

Laisser une réponse