Facebooktwitter

Le pangolin, le petit dinosaure

Depuis le 28 septembre 2016, le pangolin africain est classé par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacés d’extinction) dans les espèces menacées d’extinction. Les espèces asiatiques sont quant à elles « en danger critique d’extinction ». Ce statut implique que la commercialisation de pangolin est interdite dans 181 pays signataires. Cependant, des chercheurs ont noté que dans la majorité de ces pays, entre 500 000 et 2,7 millions de pangolins sont capturés chaque année dans les forêts.

Ce mammifère joue un rôle dans la chaîne des forêts tropicales et sa disparition serait un bouleversement pour son éco-système.

En juin, Nidoo vous présente le pangolin, l’animal le plus braconné au monde.

 

Le seul mammifère à écailles

 

pangolin

« Un artichaut à l’envers avec des pattes, prolongé d’une queue. » Voilà comment Pierre Desproges décrivait le pangolin.

En effet, cet animal est le seul mammifère recouvert d’écailles, ce qui lui donne l’apparence d’un petit dinosaure. Celles-ci lui permettent de se protéger des dangers extérieurs en se roulant fermement en boule. Le corps d’un pangolin mesure entre 30 et 80 centimètres , pour une langue pouvant atteindre les 40 centimètres de long.

L’animal n’a ni dent, ni la capacité de mâcher. Pour se nourrir, il glisse sa langue gluante dans les galeries étroites construites par les fourmis et les termites, qui composent ses repas. Ses longues griffes lui servent à gratter le sol et à détruire les fourmilières.

 

 

Un animal tropical

 

pangolin

 

Les pangolins peuplent les forêts et les savanes des régions tropicales et équatoriales d’Afrique (Cameroun, République centrafricaine, Guinée équatoriale, Gabon, …) et d’Asie du Sud-Est (Chine, Vietnam, Laos). Ils préfèrent les sols sableux ou terreux dans lesquels ils fouillent pour trouver leur nourriture. Le pangolin est un maillon essentiel du maintien des écosystèmes.

Selon les experts, sa disparition modifierait l’écosystème des forêts tropicales, en augmentant les populations de fourmis et de termites dont ils se nourrissent.

 

Le pangolin, victime du commerce illégal 

 

pangolin

Le pangolin est le mammifère le plus chassé illégalement du monde. Bien plus, en nombre, que les éléphants et les rhinocéros réunis!

Entre 1970 et 2014, le trafic de pangolins en Afrique a augmenté de 150 %. Contrairement aux grands mammifères du continent, le pangolin n’est pas traqué pour devenir un trophée mais pour être revendu en Asie. Comme la corne de rhinocéros, les écailles de pangolin, vendues environ 1 000 euros le kilo, sont réduites en poudre pour fabriquer des remèdes utilisés en médecine traditionnelle chinoise. Pourtant, les écailles sont constituées essentiellement de kératine, une molécule qu’on retrouve dans les ongles, les poils, les cheveux, le bec, les cornes et qui est a priori dépourvue de principe actif.

La viande du pangolin est également très appréciée en Chine et au Vietnam, où les restaurateurs déboursent environ 1 750 euros pour un animal.

Ce n’est pas tout: le physique atypique du pangolin fait de lui un objet de curiosité, qu’on s’offre dans toute l’Asie. En Afrique aussi, l’animal est un cadeau de luxe. On lui prête même des pouvoirs magiques. Glissées dans la poche, les écailles du petit mammifère protégeraient du mauvais œil…

Le 29 novembre 2017, douze tonnes d’écailles de pangolins ont été saisies en Chine, sur un cargo en provenance d’Afrique. Un stock qui représente 20 000 pangolins. Depuis 1990, le prix du pangolin géant a été multiplié par 5,8. Cela s’explique par la croissance démographique et l’accroissement des richesses en Chine qui ont accélérer la demande.

Selon des estimations basées sur le nombre de saisies, 18 500 pangolins auraient été chassés et vendus. Cependant, INTERPOL estime que seulement 10 à 20% de la contrebande est réellement découverte. Le nombre de pangolins chassés illégalement s’élèverait alors à 420 000 individus depuis 2015.

En Chine, manger ou vendre des espèces menacées est passible de 10 ans de prison. Malheureusement, les sanctions sont rarement appliquées.

 

Comment protéger le pangolin?

 

pangolin

Bien que le pangolin soit une espèce protégée depuis 2016, le trafic continue, il est même en constante progression.

Ces dernières années, de nombreuses associations ont été créées, en Asie et en Afrique. Ces associations regroupent différents experts unissant leurs forces pour protéger et sauvegarder les pangolins. Leurs missions consistent à faire connaitre cette espèce méconnue ainsi que les dangers auxquels elle fait face. Elles recueillent des pangolins saisis afin de les soigner et de les préparer à une réinsertion dans leur environnement naturel.

Parmi ces associations, Save Vietnam Wildlife est un centre vétérinaire spécialisé dans les pangolins. Découvrez leur actions en vidéo : https://www.arte.tv/fr/videos/072418-021-F/360-geo/

Les zoos aussi tentent de participer à la sauvegarde de ces mammifères. Cependant, le pangolin vit très mal en captivité. D’après la CITES, le « taux de mortalité durant la première année peut atteindre 71% », la plupart mourant « dans les six mois ». Les taux de reproduction sont également catastrophiques. Au parc zoologique de Nandankanan, en Inde, sur les 20 pangolins nés entre 1971 et 2011, seuls quatre ont survécu plus d’un an et aucun n’a été en mesure de se reproduire par la suite. En effet, la reproduction de ce petit mammifère est difficile. C’est un animal solitaire. De plus, les femelles ne sont capables de donner naissance qu’à un seul petit. Celui-ci s’accroche à sa queue pendant trois mois. La mère élève le nouveau pangolin pendant huit mois, le temps pour lui d’être autonome.

La sauvegarde des pangolins est un sujet épineux. L’action la plus efficace serait de changer les mentalités de la population chinoise. Il est cependant difficile de changer les habitudes dans ce pays où les traditions font partie intégrante des modes de vie.

 

Anecdote

pangolin

Le pangolin a inspiré les créateurs de Pokémon pour créer Sabelette (Sandshrew en anglais).

 

Lauren de Nidoo.