Facebooktwitter

Dire au revoir à son animal de compagnie, le choix difficile de l’euthanasie

Mettre fin à la vie d’un animal un sujet très délicat à aborder. La question de l’euthanasie est difficile à affronter et la décision d’arrêter une vie, aussi douloureuse soit-elle, s’avère parfois inévitable.

L’euthanasie est une opération vétérinaire qui consiste à provoquer le décès d’un animal. Cette décision est prise par le propriétaire, accompagné par son vétérinaire. Cette alternative à la souffrance peut être prise dans plusieurs cas: un animal âgé ou malade pour arrêter ses douleurs (arthrose, infections, agonie etc.), ou, plus rare, dans le cas d’un chien très agressif, qui menacerait la sécurité de son entourage et si aucune autre possibilité a été trouvée.

 

 

Prendre la décision

Ce moment peut être un des plus difficiles à affronter. Choisir d’arrêter la vie d’un être cher, que l’on aime, pour le préserver d’une souffrance. 

En réalité, c’est un geste d’amour ultime que de se résigner à ce geste et de lui permettre de mourir en toute dignité.

Pour vous aider dans cette décision, vous pouvez vous demander si votre animal à toujours les capacités à vivre des moments agréables et d’en profiter; courir après une balle, se promener en forêt, jouer avec les membres du foyer… Si ces moments ne s’envisagent plus pour lui, c’est qu’il est temps de le laisser partir.

L’euthanasie peut être une alternative à la souffrance dont seul le propriétaire du chien peut prendre la décision. Votre vétérinaire doit vous accompagner dans cette étape et vous devez lui faire confiance. Il peut de manière plus neutre, constater la souffrance d’un animal qui continue de vivre. 

Si vous avez un doute sur cette décision, vous pouvez solliciter l’avis d’un deuxième vétérinaire pour vous aider à faire le bon choix. N’hésitez pas à en parler à votre entourage et avec les membres du foyer proches de l’animal. Il faut que cette décision soit acceptée et comprise par tous. Il est notamment important d’en parler avec les plus jeunes et de leur expliquer les raisons de cette décision.

 

Lui dire au revoir 

 

Entre le moment ou la décision est prise et le rendez-vous chez le vétérinaire peut se passer un certain temps.

Ce temps est essentiel pour vous permettre, ainsi qu’à toute la famille, de dire aurevoir à l’animal. Cette étape est importante car elle permet de contrôler les sentiments normaux et sains de la peine, de la douleur et du sens de la perte.

Des émotions différentes peuvent faire surface, telles que la tristesse, l’inquiétude, la culpabilité ou encore la colère. Ces sentiments sont normaux, que ce soit avant ou avant l’euthanasie. Une dernière soirée avec l’animal peut être prévue, avec toute la famille. Lui parler, le rassurer, et lui dire des mots affectueux peuvent être un bel au revoir. Pour les enfants, il peut être plus facile de s’exprimer par des dessins, des mots écrits, n’hésitez pas à communiquer avec eux pour les aider dans ce moment.

Lire notre article: Comment parler aux enfants lors de la perte d’un animal ?

Si durant cette période, si vous avez des doutes ou des incompréhensions, n’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire pour qu’il vous rassure et vous aide à traverser cette étape.

 

Assister à l’euthanasie ou non? Ce qu’il faut savoir

 

Assister ou non à l’euthanasie est un choix très personnel. Vous pouvez en parler avec votre vétérinaire pour mieux comprendre l’acte en lui même.

Pour certaines personnes, rester auprès de leur compagnon et le voir s’éteindre est psychologiquement trop difficile. Cette dernière image peut être difficile à vivre. Dans ce cas, vous pourrez choisir de voir ou non le corps une fois l’opération terminée.

Sachez que pour votre animal, vous êtes l’unique personne qui le rassure et le met en confiance. Si vous savez que votre animal peut être stressé ou inquiet, votre présence peut l’aider à se décontracter. Dans ce cas là, vous pourrez le caresser ou le tenir dans vos bras pendant qu’il s’endormira.

Attention à ce que votre présence ne l’inquiète pas davantage, votre compagnon peut sentir votre stress et votre émotion ce qui peut l’affecter. Garder votre calme pour l’accompagner en douceur tout en le rassurant.

Si vous choisissez d’accompagner jusqu’au bout votre animal, sachez qu’il peut protester ou gémir. L’aiguille peut être inconfortable même si elle n’est pas douloureuse. L’euthanasie ne provoque en rien une souffrance animale.

Votre chien ou votre chat peut garder les yeux ouverts après le décès car ce sont des muscles qui se chargent de les fermer. Il peut également avoir quelques spasmes musculaires ou avoir des pertes de selles ou d’urine.

 

Déroulement et tarif

 

 

Dans la plupart des cas, l’euthanasie se déroule dans la clinique vétérinaire qui a suivi l’animal et qui le connaît. A votre arrivée vous signerez des documents légaux et règlerez la facture. Il est préférable de faire ces formalités avant l’acte.

Plus rare, certains maîtres demandent à leur vétérinaire de se déplacer à leur domicile pour éviter tout stress à l’animal. Cela lui permet de vivre ses derniers moments dans un environnement familier et sécurisant. Mais cela peut aussi faire vivre un souvenir douloureux dans l’espace familial. Il est donc important de réfléchir à la solution qui convient le mieux à l’ensemble de la famille. Cet acte à domicile occasionne des coûts supplémentaires pour le déplacement du professionnel.

Le prix d’une euthanasie varie selon l’animal, son poids et la clinique. Il oscille généralement entre 60 et 120euros. A cela s’ajoute les frais pour le devenir du corps.

Elle se pratique dans un endroit calme, en douceur et sans douleur pour l’animal.

Le vétérinaire injecte l’anesthésique dans les muscles qui vont apaiser et supprimer toute douleur pour l’animal. Pour un humain on peut comparer l’inconfort à celui d’une piqure d’aiguille lors d’un vaccin. L’animal va s’endormir en quelques minutes (5 à 20 selon son état, sa taille et son stress).

Lorsque l’animal est endormi par la sédation, une deuxième injection contenant une drogue va arrêter le système nerveux central. La respirations et les battements cardiaques s’arrêtent.

 

 

Choix du devenir du corps

 

Avant l’euthanasie, vous pouvez demander conseil à votre vétérinaire pour le devenir du corps de votre animal.

Vous pourrez choisir de le laisser dans la clinique. Il sera alors incinéré collectivement ou individuellement (retour ou non des cendres) ou vous pouvez choisir de le ramener à la maison pour l’enterrer dans votre jardin. Pour cette dernière solution, il est conseillé de prévoir un contenant adapté pour le retour du corps comme le Nidoo. 

 

Le deuil 

 

Des sentiments différents peuvent vous submerger après la perte de votre compagnon: la culpabilité, la frustration, la colère ou même le soulagement dans le cas d’un animal malade.

Le deuil d’un animal n’a pas de durée prédéfinie et varie selon les individus et le lien entretenu avec l’animal. L’important est de faire face à ses émotions et de s’entourer de personnes bienveillantes qui vous accompagneront dans ce moment difficile.

Si vous ressentez le besoin d’exprimer votre douleur c’est tout à fait normal, sachez qu’il existe des groupe de paroles ou des services d’écoute. Ecrire et dessiner peuvent être aussi des bons moyens de s’exprimer, notamment pour les enfants.

Sachez vous remémorer des moment heureux passés avec votre animal et ne pas culpabiliser d’avoir du prendre une décision qui lui évitait avant tout de la souffrance.

 

A lire, 5 conseils pour aider à faire le deuil de son animal de compagnie. 

 

Pour aller plus loin : Mon chat, mon chien va partir de Frantz Cappé

 

Laura de Nidoo